La voie du milieu, Ajahn Chah

Apprenez à déjouer ce processus ! Lorsque l’esprit sort de son état de normalité, il s’éloigne de la pratique juste et s’engage dans un extrême – complaisance ou aversion – se perdant ainsi toujours plus dans la vision erronée et les fabrications mentales.

Ajahn Chah

Balayage du corps, utiliser le mantra Bouddho – « ce qui sait » en nous – pour éveiller l’Attention éveillée et la vision pénétrante dans la respiration (45 min. et 60 min.)

Une méditation guidée extraite de “La Clarté de la Vision Pénétrante” et de “Samadhi Bhavana”,
deux enseignements d’Ajahn Chah. Traduction et lecture par Jeanne Schut.

Timeless Teachings, Ajahn Chah

Les conditions extérieures ne vous font pas souffrir, la souffrance vient d’une mauvaise compréhension. Les sensations de plaisir et de peine, d’attirance et de rejet, apparaissent en lien avec les contacts sensoriels : vous devez en prendre conscience dès qu’elles apparaissent, ne pas vous en saisir, ne pas les poursuivre …

Le son du dhamma est plaisant

Ce son-là, celui du Dhamma, est plaisant, mais pas d’une manière déséquilibrée et excessive, il est plaisant parce qu’il apporte bonheur et tranquillité. Les bruits ordinaires des humains n’amènent géneralement que confusion, contrariété et tourment. Ils provoquent le désir, la colère, la confusion, et incitent à l’envie, à la convoitise, ils incitent à la violence et à la destruction de l’autre. Les bruits de la forêt sont différents. Le bruit que fait un oiseau ne provoque en nous ni désir ni colère quand nous l’entendons.