Vision erronée ou attachement aux préjugés

Extrait du livre « Travailler avec les cinq obstacles », Ajahn Thiradhammo.

Si nous avons une vision erronée de la pratique spirituelle exposée par le Bouddha, nous ne serons pas en mesure d’établir les bases d’une pratique efficace qui transcende tous les doutes car la Vision Juste est le facteur qui déclenche l’apparition de tous les autres facteurs de l’Octuple Sentier (M.III, 76).

Il peut sembler surprenant que le doute résulte de l’attachement à un point de vue particulier. Cependant, les préjugés rendent difficile le retour d’informations (MI, 97), rendent la personne désagréable (MI, 98) et peuvent donner lieu à des différends (M.II, 246). Aucune de ces circonstances ne donne la possibilité d’investiguer correctement les causes du doute.

De plus, dans notre travail spirituel, nos préjugés seront peut-être mis à l’épreuve ou bien de nouvelles informations viendront les menacer et, si nous sommes inflexibles, nous risquons de douter de leur vérité.

Dans ma jeunesse, je n’ai jamais entendu parler de fantômes ni de peur des fantômes, excepté à Halloween. Or, quand je vivais en Thaïlande, les gens parlaient souvent des fantômes. Au début, je n’en tenais aucun compte, mettant cela sur le compte de la superstition mais, plus tard, tandis que je vivais à Wat Pah Nanachat, monastère créé sur un lieu de crémation, j’ai entendu des Occidentaux qui vivaient là relater des expériences inhabituelles et j’ai commencé à avoir des doutes.

J’ai finalement changé ma façon de voir les choses. Tout d’abord, j’ai réalisé qu’il était très arrogant de ma part de supposer que mon point de vue était juste et que celui des autres était faux.

Deuxièmement, j’ai réalisé que peut-être, juste peut- être, je ne savais pas si les fantômes existaient vraiment ou pas. J’ai commencé alors à être moins rigide dans mes idées sur les fantômes et, plutôt que de douter, je me suis dit : « Qui sait ? » – et c’est alors que j’ai eu, moi aussi, d’étranges expériences !

Source du texte   Dhamma de la forêt