Lassitude et paresse

Extrait du livre « Travailler avec les cinq obstacles », Ajahn Thiradhammo.

La plupart des gens éprouvent lassitude ou paresse à un moment ou un autre de leur vie, parfois même souvent. Mais, en général, ces sentiments ont une cause temporaire et finissent par passer.

Quand ils sont présents, mieux vaut ne pas essayer de méditer en posture assise. On peut soit laisser passer cet état soit, si possible, trouver un type d’exercice plus actif comme la marche.

Si l’état persiste, il sera bon d’en trouver la cause, laquelle sera d’origine physique ou peut-être psychosomatique. Ce peut être l’ennui, la dépression ou un chagrin non résolu. La paresse peut aussi avoir de nombreuses combinaisons.

Certaines personnes ont peut-être l’air paresseuses mais leur vrai problème est un manque d’initiative ; une fois guidées ou dirigées, elles peuvent être très diligentes.

D’autres cachent leur énergie sous une apparence calme et s’arrangent pour trouver les solutions les plus simples sans le montrer ; d’autres encore donneront plus de valeur à la qualité de la pratique qu’à la quantité.

Source du texte   Dhamma de la forêt