Attachement aux opinions pour éviter le doute

Extrait du livre « Travailler avec les cinq obstacles », Ajahn Thiradhammo.

Avoir des idées arrêtées est souvent le résultat direct du doute.

Face au doute, nombreux sont ceux qui vont s’empresser de se saisir d’une idée qui va leur apporter une certaine stabilité ou qui va les rassurer.

C’est souvent la base du fondamentalisme.

Que ce soit pour remplacer le doute par un système de croyances fort ou pour éviter de se débattre dans le flou et l’incertitude, on va affirmer une vision simpliste de ce qui est juste et de ce qui ne l’est pas.

Une des conséquences fâcheuses de cette situation est que la personne est incapable de reconnaître le doute inhérent et donc d’entreprendre un travail pour le résoudre par l’investigation intérieure.

Dans ce cas, la pire forme est d’avoir des opinions erronées.

Même si la personne a une expérience spirituelle valide, elle peut en tirer de fausses conclusions et essayer de les valider à travers une vision erronée de la réalité.

Source du texte   Dhamma de la forêt