Une méditation ( agitation et remords)

Extrait du livre « Travailler avec les cinq obstacles », Ajahn Thiradhammo.

Asseyez-vous ou restez debout dans un endroit calme et tranquille.

Portez votre attention sur la respiration pour concentrer et calmer l’esprit.

Amenez à l’esprit le thème de l’agitation.

Pouvez-vous ressentir une certaine agitation en cet instant, que ce soit physiquement, mentalement ou spirituellement ?

Si ce n’est pas le cas, essayez de tendre tous les muscles du corps au maximum, comme si vous étiez littéralement « hors de vous ».

Ou bien essayez de contracter le corps jusqu’à le faire trembler comme si une charge d’énergie pulsait à travers lui.

Quelle est la sensation générale ?

Quelle est la principale tonalité du ressenti ? Agréable, désagréable ou neutre ?

Essayez d’évoquer mentalement une expérience d’esprit agité comme par exemple lorsque vous avez trop de choses à penser en même temps.

Pouvez-vous vous connecter à cet état d’esprit ?

Quelle est la tonalité du ressenti à ce moment-là ?

Pour faire l’expérience de l’agitation spirituelle, vous pouvez essayer de retrouver toutes les formes de « moi » que vous connaissez : le « moi » qui aime et qui n’aime pas, le « moi » qui veut et qui ne veut pas, etc.

Quelle est la tonalité du ressenti de cette expérience ?

Pour faire l’expérience du remords, essayez d’évoquer un léger regret que vous pouvez avoir (quelque chose de gérable) à propos d’une chose que vous avez dite ou faite.

Plutôt que de laisser le ressenti se répercuter dans l’esprit, voyez si vous pouvez vous ouvrir à l’expérience directe du remords, au-delà de ce que vous « auriez dû » ou « n’auriez pas dû » faire.

Observez les sensations que cela peut déclencher dans le corps. Où sont-elles situées ? Essayez d’y être pleinement présent.

Quelle est la tonalité du ressenti ?

Ramenez l’attention sur la respiration.

Comment est la respiration en ce moment ?

Quand vous le jugerez bon, ouvrez les yeux et détendez votre posture.

Source du texte   Dhamma de la forêt