Soif de stimulation

Extrait du livre « Travailler avec les cinq obstacles », Ajahn Thiradhammo.

Un esprit vagabond peut causer de l’agitation lorsqu’il résulte de ce que l’on pourrait appeler une « soif de stimulation » (29), en particulier pendant une retraite intensive où le niveau de stimulation sensorielle est fortement réduit.

L’esprit, normalement habitué à de nombreuses sollicitations extérieures, a « soif » de plus.

Si ce besoin fondamental n’est pas satisfait, l’esprit recherche d’autres moyens de stimulation, en évoquant des souvenirs, en planifiant ses activités futures ou en cherchant des sources de distractions extérieures.(30)

(29) Le texte anglais parle d’une « faim » de stimulation et explique que ce terme est emprunté aux « Six Faims » d’Eric Berne.
(30) Pour plus de solutions à ce problème, voir Hanson (2011), disc 3.

Source du texte   Dhamma de la forêt