Confusion

Extrait du livre « Travailler avec les cinq obstacles », Ajahn Thiradhammo.

La confusion est parfois due à certaines habitudes maladroites que nous avons accumulées.

Par exemple, le fait de ne pas être bien organisé extérieurement peut affecter notre état d’esprit intérieurement ; le fait que notre environnement physique ne soit pas organisé peut provoquer une désorganisation mentale.

D’autres fois, cela peut être dû à différentes façons de se laisser submerger :

1) ne pas avoir la notion du temps et du lieu bien claire, ce qui crée une confusion temporelle ;

2) essayer de faire trop de choses à la fois, ou faire plusieurs choses à la fois (et donc ne rien faire clairement) ;

3) ne pas avoir le sens des priorités (de sorte que notre attention limitée est attirée dans tous les sens);

4) remettre à plus tard (repousser continuellement les choses qui ensuite encombrent l’esprit) ;

5) accumuler trop de choses (possessions, opinions, idées, projets, etc.), qui se disputent ensuite notre attention.

La confusion peut aussi résulter du désir de tout savoir complètement ou absolument. On m’a appris par exemple que connaître toutes les réponses était la clé du succès.

Il m’a fallu beaucoup de temps pour comprendre qu’il était impossible de connaître toutes les réponses tout le temps. Essayer de toujours savoir ne faisait que créer de la confusion.

Source du texte   Dhamma de la forêt