Comprendre les tendances sous jacentes

Extrait du livre « Travailler avec les cinq obstacles », Ajahn Thiradhammo.

Le Bouddha a répertorié plusieurs facteurs qui obstruent la pleine réalisation de la vérité.

L’un des plus élémentaires est appelé « les dispositions sous-jacentes » – anusaya, mot parfois traduit par «tendances sous-jacentes» ou «tendances latentes».

Bien que ces «dispositions»incluent de nombreux aspects, la liste classique en comprend sept:

– la sensualité (kāmarāgā),

– l’aversion/répugnance (patigha),

– les opinons (ditthi),

– le doute (vicikicchā),

– la vanité (māna),

– la soif d’exister (bhavarāgā)

– et l’ignorance (avijjā) (D.III,254).

À un certain endroit du Canon pāli (M.I,433), en faisant référence aux cinq premières entraves (identification à un « moi », doute, attachement aux rites, sensualité et négativité), le Bouddha a déclaré que même les nouveau-nés (dépourvus de conscience de soi) ont en eux ces dispositions sous-jacentes.

Nous sommes donc prédisposés de manière impersonnelle à ces fâcheuses caractéristiques et, le plus inquiétant, c’est que si nous ne faisons rien, elles vont grandir, en particulier sous l’effet d’une attention inappropriée.

Trois des Cinq Obstacles font partie de ces dispositions sous-jacentes.

Source du texte   Dhamma de la forêt