La peur

Extrait du livre « Travailler avec les cinq obstacles », Ajahn Thiradhammo.

La peur est le principal moyen de défense du « moi » et peut donc faire surgir n’importe lequel des obstacles, en particulier l’aversion, l’agitation-remords et le doute.

Personnellement, je dirais que la cause fondamentale de la peur est de « ne pas savoir », de sorte que je l’inclurais plutôt dans l’obstacle du doute (au chapitre suivant).

La peur existentielle peut être à la racine de certains types d’agitation (spirituelle) et de remords ; le « moi » se sent menacé et réagit avec des pensées de remords et d’inquiétude.

Or comme le « moi » n’a pas de réalité ultime, il est toujours sujet à la peur.

Cela se manifeste parfois lorsque nous sommes seuls ou lorsque l’esprit méditatif entre dans un profond silence.

Dans ces moments-là, nous perdons nos références habituelles aux gens ou à nos pensées ordinaires qui ont toujours été basées sur l’ego et, pour combler ce vide, le « moi » projette une agitation pleine d’angoisse existentielle.

Source du texte   Dhamma de la forêt