Inquiétude et indécision

Extrait du livre « Travailler avec les cinq obstacles », Ajahn Thiradhammo.

L’inquiétude est un doute persistant sur ce qui aurait pu être, pourrait être ou devrait être, dans un sens négatif (si c’est positif, cela s’appelle fantasmer).

Certaines personnes ayant un tempérament craintif, suspicieux ou pessimiste, vont générer de l’inquiétude pour apaiser leurs craintes ou leurs soupçons, contrecarrer d’éventuelles menaces ou se préparer à affronter des problèmes imminents.

Malheureusement, cela ne fonctionne jamais vraiment puisque la plupart de ces éventualités résultent généralement d’un excès d’imagination et non de faits réels.

Et quand la personne rencontre effectivement des difficultés, son esprit est tellement troublé par l’inquiétude qu’elle n’a pas la capacité mentale de les résoudre efficacement.

L’indécision, l’incapacité à décider d’un plan d’action ou d’une direction à prendre, sont étroitement associées à l’inquiétude.

Il est utile et même appréciable d’avoir un certain degré de circonspection plutôt que de s’emballer impulsivement, mais si cela aboutit à une indécision paralysante, c’est aller trop loin.

Source du texte   Dhamma de la forêt