Kumbha Sutta

SN 45.27
Kumbha Sutta
— La voie —

 

Voici comment l’esprit a besoin d’un socle, tout comme une jarre. Quel socle?

sāvatthinidānaṃ

À Savatthi.

“seyyathāpi, bhikkhave, kumbho anādhāro suppavattiyo hoti, sādhāro duppavattiyo hoti; evameva kho, bhikkhave, cittaṃ anādhāraṃ suppavattiyaṃ hoti, sādhāraṃ duppavattiyaṃ hoti. ko ca, bhikkhave, cittassa ādhāro?

Bhikkhous, tout comme une jarre sans socle est facilement renversée, mais avec un socle elle est difficile à renverser, de la même manière, un esprit sans socle est facilement renversé, mais avec un socle, il est difficile à renverser. Et qu’est-ce, bhikkhous, que le socle de l’esprit?

ayameva ariyo aṭṭhaṅgiko maggo, seyyathidaṃ: sammādiṭṭhi sammāsaṅkappo sammāvācā sammākammanto sammāājīvo sammāvāyāmo sammāsati sammāsamādhi.

C’est cette noble voie à huit composantes, c’est-à-dire: la vue correcte, l’aspiration correcte, la parole correcte, l’action correcte, les moyens de subsistance corrects, l’effort correct, la présence d’esprit correcte et la concentration correcte.

seyyathāpi, bhikkhave, kumbho anādhāro suppavattiyo hoti, sādhāro duppavattiyo hoti; evameva kho, bhikkhave, cittaṃ anādhāraṃ suppavattiyaṃ hoti, sādhāraṃ duppavattiyaṃ hotī”ti.

Bhikkhous, tout comme une jarre sans socle est facilement renversée, mais avec un socle elle est difficile à renverser, de la même manière, un esprit sans socle est facilement renversé, mais avec un socle, il est difficile à renverser.

Source du texte   Buddha-vacana