au dela du bien et du mal

Le bouddhisme : au-delà du Bien et du Mal

Réflexion

S'il existe un "Bien suprême" dans le bouddhisme, il s'agit en effet de l'extinction de la souffrance ; souffrance caractéristique de l'état conditionné (qui n'est autre que le samsâra, le cycle incessant des naissances et des morts), état conditionné lui-même entretenu par l'Illusion, qui devient du même coup le "Mal suprême".

1731317_205914_e6ce7c9479_p

Dhamma et non-dualité

Réflexion

Un des défis les plus importants que le bouddhisme Theravâda ait eu à relever ces dernières années a été la confrontation de la méditation Vipassana, telle qu'elle est pratiquée dans l'école Theravâda, avec les traditions contemplatives "non-dualistes", principalement représentées par l'Advaita Vedanta et le bouddhisme Mahâyâna. Les réactions y ont souvent été extrêmes, depuis l'opposition radicale sur tous les points jusqu'aux tentatives de synthèse et d'hybridation.