Méditer sur le non soi

Dhamma

Nous essayons constamment de réaffirmer le soi, ce qui prouve déjà que c’est quelque chose de très fragile et ténu ; sinon, pourquoi devrions-nous le réaffirmer tout le temps ? Pourquoi avons-nous toujours peur que le « moi » soit menacé, soit insécurisé ou n’obtienne pas ce dont il a besoin pour survivre ? Si c’était une entité aussi solide que nous le croyons, nous ne nous sentirions pas si souvent menacés.

Impermanence

Dhamma

Pour nous, les mots « désenchantés », « désillusionnés » et « détachement des passions » ont une connotation plutôt négative ; ces états d’être ne nous paraissent pas très attirants. Alors de quoi parle le Bouddha exactement ?

Une Connaissance Intuitive

Dhamma

Fondamentalement, il s’agit d’avoir confiance, d’accepter ce que la vie nous apporte comme « ce qui est » ou, selon une expression chère à Ajahn Sumedho, d’« accueillir la souffrance ». Il s’agit d’écouter, d’être réceptif à tout, d’inclure tout ce qui est.

Ajahn Chah

Audio-vidéo

Balayage du corps, utiliser le mantra Bouddho - « ce qui sait » en nous - pour éveiller l’Attention éveillée et la vision pénétrante dans la respiration (45 min. et 60 min.) Une méditation guidée extraite de “La Clarté de la Vision Pénétrante” et de “Samadhi Bhavana”, deux enseignements d’Ajahn Chah. Traduction et lecture par Jeanne Schut.

Méditation sur l’équanimité

Dhamma Pratique

Équanimité signifie impartialité. C’est une qualité de l’esprit qui est ouverte, spacieuse. Être équanime, c’est accepter, accueillir ou « être avec » tout ce qui peut arriver, de manière impartiale, sans préférence. C’est aussi apporter une composante de sagesse dans cette attitude impartiale. C’est comprendre que notre vie se déroule selon des lois naturelles ; que les choses n’arrivent pas par hasard, sans cause. Tout suit un déroulement qui a ses règles.

Ne soyez personne !

Dhamma

Tous les êtres humains se considèrent importants mais, réfléchissez un peu. Il y a des milliards de gens sur ce globe et combien vont nous pleurer à notre mort ? Prenez le temps de les compter : six ? Huit ? Douze ? Quinze ? Sur des milliards ! Cette mise en perspective nous montre que nous avons une idée très exagérée de notre propre importance. Plus notre vision des choses est juste, plus la vie en est facilitée.

Uraga Sutta

Canon Pali

Le moine qui ne connaît plus les émotions amères qui le ramèneraient sur cette terre est libre de ce monde et de celui d’après comme un serpent libéré de sa vieille peau usée.

Mahasatipatthana Sutta

Audio-vidéo Canon Pali Pratique

Le Grand Discours sur l'Etablissement de l'Attention : ” Ceci est la seule voie pour la purification des êtres, pour transcender peines et chagrins, pour éteindre souffrance et insatisfaction, pour avancer sur la voie juste, pour réaliser le Nibbāna, à savoir les quatre établissements de l'attention. “