Méditer sur le non soi

Dhamma

Nous essayons constamment de réaffirmer le soi, ce qui prouve déjà que c’est quelque chose de très fragile et ténu ; sinon, pourquoi devrions-nous le réaffirmer tout le temps ? Pourquoi avons-nous toujours peur que le « moi » soit menacé, soit insécurisé ou n’obtienne pas ce dont il a besoin pour survivre ? Si c’était une entité aussi solide que nous le croyons, nous ne nous sentirions pas si souvent menacés.

Impermanence

Dhamma

Pour nous, les mots « désenchantés », « désillusionnés » et « détachement des passions » ont une connotation plutôt négative ; ces états d’être ne nous paraissent pas très attirants. Alors de quoi parle le Bouddha exactement ?

Les fondamentaux du bouddhisme

Audio-vidéo Réflexion

Les traditions bouddhiques sont nombreuses, les idées et les principes qu'elles mettent en avant sont variés et les textes qu'elles étudient et qu'elles ont produits sont innombrables... Au point qu'il semble parfois vain d'y chercher des éléments communs ! Que de distance, apparemment, entre la simple assise en zazen et les visualisations tantriques, l'étude des sutta du Theravāda et les récitations des écoles de la Terre Pure... Quels sont les points fondamentaux qui relient tous ces pratiquants à la famille bouddhiste ?

Anicca

Dhamma

Toute chose est limitée à une certaine durée et par conséquent, amenée à disparaître : c'est la non-permanence. Le corps est anicca, la beauté est anicca, la vie est anicca, toutes les choses de ce monde sont anicca.