dhammapada-2

Dhammapada, Vénérable Maha Thera Narada

Canon Pali

Le Dhammapada mérite une extrême attention car il est le plus beau et le plus riche des recueils en stances poétiques du Canon Pali. La version de ces “stances du Dhamma” que nous proposons ici a été établie à partir de la traduction du pali vers l'anglais du Vénérable Maha Thera Narada

au dela du bien et du mal

Le bouddhisme : au-delà du Bien et du Mal

Réflexion

S'il existe un "Bien suprême" dans le bouddhisme, il s'agit en effet de l'extinction de la souffrance ; souffrance caractéristique de l'état conditionné (qui n'est autre que le samsâra, le cycle incessant des naissances et des morts), état conditionné lui-même entretenu par l'Illusion, qui devient du même coup le "Mal suprême".

asoka

Le bouddhisme, le désarmement et la paix

Dhamma Réflexion

L’empereur (Asoka) avait exprimé ses remords par l’expression « plus de Kalinga » et disait qu’il était très douloureux pour lui de penser au carnage qu’il avait provoqué. Il déclara publiquement qu’il n’allait plus jamais brandir ses armes, ni faire aucune conquête, mais au contraire qu’il souhaitait à tous les êtres la non-violence, le contrôle d’eux-mêmes, la pratique de la sérénité et de la douceur. Il considère que la conquête par la piété (dhamma vijaya) est la conquête suprême.

865766-bigthumbnail

La renaissance selon le bouddhisme ancien

Dhamma Réflexion

Selon les enseignements anciens du Bouddha la renaissance est un processus de régénération, de restructuration. C’est la nouvelle manifestation d’une existence, d’une vie, en dépendance des énergies développées dans le passé par les actions volontaires et conscientes (kamma, Kamma étant l’équivalent, en Pali, du mot Sanscrit Karma), corollaire direct de la théorie de la causalité exprimée ainsi : « Quand ceci est, cela est ; ceci apparaissant, cela apparaît. Quand ceci n’est pas, cela n’est pas ; ceci cessant, cela cesse. » (Majjhima Nikâya)